Intervenants

Nous sommes ravis d'accueillir, dans l'ordre d'apparition :

 

Bertrand Iooss 

9:30 - Bertrand Iooss

Ingénieur de recherche chez EDF

Méthodes d’expérimentation numérique en ingénierie nucléaire

Bertrand Iooss est ingénieur de recherche senior chez EDF depuis 2010. Il dirige depuis 2015 le projet « Uncertainty and model validation » de la Plateforme Française pour le Nucléaire établie par EDF, le CEA et AREVA.

Depuis 2009 Bertrand Iooss est coordinateur du groupe GdR MASCOT-NUM, un groupe de recherche sur les méthodes stochastiques pour l’analyse de codes numériques. Il est également associé de recherche dans l’équipe de statistiques et probabilités de l’Institut de Mathématiques de Toulouse de l’Université Paul Sabatier.

Bertrand Iooss porte par ailleurs des responsablités scientifiques comme le poste de membre éditorial des journaux Reliability Engineering and System Safety et SIAM/ASA Journal on Uncertainty Quantification (JUQ).

 

Bertrand Iooss 

10:00 - Fernando Lopez-Caballero

Chercheur au Laboratoire Mécanique des Sols, Structures et Matériaux (CentraleSupélec)

Simulation sismique 3D sur un site nucléaire en utilisant une approche holistique source-structure

Fernando Lopez-Caballero est maître de conférence à CentraleSupélec, Université de Paris Saclay. Il est diplômé de l'Université d'Andes (Colombie) en génie civil est a obtenu son doctorat à l'Ecole Centrale Paris dans le domaine de la géotechnique. Il travaille dans le domaine du génie géotechnique pour les séismes, de la simulation numérique et de la quantification de l'incertitude en ingénierie.

 

 

10:40 - Stéphane Dugowson

Maître de conférence en mathématiques à l'Institut supérieur de mécanique de Paris

Dynamique Topologique

Après avoir obtenu son doctorat en Histoire et philosophie des sciences à l’Université Paris-Nord, Stéphane Dugowson devient maître de conférence en mathématiques à l’Institut supérieur de mécanique de Paris (Supméca) et docteur de l’université Paris Nord (Histoire et philosophie des sciences). Cet agrégé de mathématiques est un ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Fontenay-aux-Roses et de Lyon. Ses travaux de recherche en mathématiques portent principalement sur les notions de frontière et deconnexité (espaces connectifs : représentations, feuilletages et dynamiques). Il présentera une conférence sur la Dynamique Topologique.

 

Yannick Perez 

11:00 - Yannick Perez

Chercheur au Laboratoire Génie Industriel (CentraleSupélec)

Table ronde : Quelle voiture pour demain ?

Yannick Perez est chercheur associé dans le partenariat ESSEC - Centralesupelec dans le cadre de la chaire Armand Peugeot. Il travaille à la définition de solutions technico-économiques permettant la diffusion et l'optimisation des véhicules électriques vers le grand public. Il est également maître de conférence en sciences économiques à l’université Paris Sud, où il effectue des recherches sur le marché de l’énergie.

 

Anthony Kolar 

11:00 - Anthony Kolar

Chercheur au laboratoire Génie électrique et électronique de Paris (CentraleSupélec)

Table ronde : Quelle voiture pour demain ?

Anthony Kolar est enseignant chercheur à Centralesupelec spécialisé dans la conception de systèmes intégrés présentant de fortes contraintes applicatifs dans les systèmes médicaux. Il est expert dans la conception d'architectures numériques dédiées en particulier aux systèmes de vision en relief temps réel dans le domaine médical.

 

William Pasillas-Lepine 

11:00 - William Pasillas-Lepine

Chercheur au Laboratoire des Signaux et Systèmes (CentraleSupélec)

Table ronde : Quelle voiture pour demain ?

William Pasillas-Lépine est chargé de recherche CNRS dans les pôles Automatique et systèmes et Méthodologie pour la commande des systèmes dynamiques. Il s’est notamment intéressé dans ses recherches au phénomène de freinage ainsi qu’aux capteur de vitesse angulaires et à leurs imperfections, des notions essentielles dans le domaine de la voiture autonome.

 

Marc Sciamanna 

12:00 - Marc Sciamanna

Titulaire de la Chaire Photonique et responsable de la spécialisation en systèmes photoniques et de communication à CentraleSupélec

Lumière et matière: une nouvelle forme d’intelligence

Marc SCIAMANNA est Professeur à CentraleSupélec. Diplômé Ingénieur et Docteur en Sciences Appliquées de la Faculté Polytechnique de Mons (Belgique) et du Fonds National de la Recherche Scientifique (F.N.R.S., Belgique), il est un chercheur reconnu pour ses nombreuses contributions à l’étude des interactions de la lumière avec la matière, notamment l’émergence de chaos, la formation de structures auto-organisées (patterns) ou solitons, la cryptographie par chaos, la génération physique de nombres aléatoires, la photonique non-linéaire, le traitement tout optique de l’information.

Auteur de plus de 100 publications dans des revues internationales et de plus de 150 contributions dans des conférences internationales, il est lauréat du prix IEEE Photonics Graduate Student Fellowship Award en 2002 et du prix SPIE F-Made Scholarship Award en 2003, il est reconnu comme l’un des 35 chercheurs les plus innovants de moins de 35 ans en 2007 par le MIT Technology Review (prix MIT TR35 monde) et en 2017 reçoit le IEEE Photonics Distinguished Lecturer Award.

Responsable de la spécialisation en photonique et traitement physique de l’information à CentraleSupélec sur le Campus de Metz depuis 2005, co-responsable de la dominante « physique et nanotechnologies » dans le cursus ingénieur CentraleSupélec, il est depuis 2017 le titulaire de la Chaire Photonique - structure unique en France dédiée à la photonique et soutenue par AIRBUS group (GDI Simulation), l’Union Européenne (FEDER), le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (FNADT), la Région Grand Est, le Département de la Moselle et Metz Métropole, CentraleSupélec et la Fondation Supélec (aujourd’hui Fondation CentraleSupélec).

 

Gilles Stoltz 

12:15 - Gilles Stoltz

Chargé de recherche CNRS à l'Ecole Normale Supérieure

Approches mathématiques du machine learning

Gilles Stoltz est directeur de recherche CNRS au LMO (Laboratoire de mathématiques d'Orsay, unité mixte Université Paris-Sud / CNRS) depuis octobre 2017, et également professeur affilié à HEC Paris depuis 2007.

Les recherches de Gilles Stoltz portent sur des problèmes d'apprentissage séquentiel (bandits stochastiques, prévision de suites individuelles), tant du point de vue théorique que des applications industrielles (prévision de la consommation d'électricité, de la qualité de l'air, de volumes de ventes).

 

Pierre-Eymeric Janolin 

14:00 - Pierre-Eymeric Janolin

Chercheur au laboratoire Structures, Propriétés et Modélisation des Solides (CentraleSupélec)

Des mémoires à l’univers primordial... En passant par la matière noire

Après un diplôme d’ingénieur à l’ENSPG, un doctorat à Ecole Centrale Paris et deux années de stages post doctoraux effectués aux États-Unis, Pierre-Eymeric Janolin rejoint le laboratoire de Structures, Propriétés et Modélisation des Solides (SPMS) à CentraleSupelec en tant qu’enseignant-chercheur.

 

Fragiskos Malliaros 

14:15 - Fragiskos Malliaros

Chercheur au Centre de Vision Numérique (CentraleSupélec)

Graph mining et réseaux sociaux

Fragiskos Malliaros est chercheur à l’école CentraleSupélec au Center for Visual Computing. Sa recherche parcourt le large domaine de la data science avec une attention particulière sur le graph minig, l’analyse des réseaux sociaux, le machine learning appliqué et le natural language processing.

Avant sa nomination à CentraleSupélec, Fragiskos Malliaros a réalisé un post-doctorat en data science dans le groupe d’Intelligence Artificielle à l’université de San Diego en partenariat avec le Centre de Théorie de l’Information et Applications du Qualcomm Insitute, ainsi qu’un post-doctorat dans le groupe Data Science and Minig de l’école Polytechnique.

 

Gaël Giraud 

14:30 - Gaël Giraud

Chef économiste de l'Agence française du développement (AFD) spécialisé en économie mathématique

Réconcilier l’économie et la physique

Gaël Giraud est un économiste français au parcours atypique. Diplômé de l'École nationale de la statistique     et de l'administration économique (ENSAE) et de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, il a obtenu son doctorat en mathématiques appliquées au Laboratoire d'économétrie de l'Ecole polytechnique de Paris en 1998.Également prêtre jésuite, Gaël Giraud a été sensibilisé aux problématiques du climat et de l'énergie après avoir passé deux années au Tchad, où il a fondé le centre d'accueil d'enfants de la rue Balimba.

Il intègre le CNRS en qualité de chargé de recherches en 1999 puis occupa la fonction de chercheur associé à l'École d'économie de Paris jusqu'en 2014.En 2009, il a été nominé pour le prix de Meilleur jeune économiste français par Le Monde et Le Cercle des économistes pour ses travaux d’économie mathématique et ses analyses du capitalisme financier en crise. Il est nommé économiste en chef de l'Agence Française de Développement (AFD) en 2015.Gaël Giraud interviendra au Colloque Scientifique du Campus de Saclay sur le thème des liens entre physique et économie.

 

 

Elsa Bonnaud 

15:00 - Elsa Bonnaud

Chercheuse au Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution et maître de conférence en écologie à l'université Paris-Sud

Modélisation et prédiction de la dynamique de réseaux trophiques en contexte agricole péri-urbain

Elsa Bonnaud est écologiste scientifique, ou écologue. Ses principaux travaux de recherche portent sur les systèmes proie prédateur, les espèces envahissantes, les écosystèmes perturbés, les interactions biotiques ou encore la conservation biologique. Elsa Bonnaud appuie ses recherches sur de nombreuses enquêtes de terrain pour étudier le mode de vie des différentes espèces vivantes. Ces travaux permettent de répondre à des problématiques agricoles de régulation biologique.

Après une thèse en Biologie des populations et Ecologie obtenue en 2008, Elsa Bonnaud est devenue professeur assistante à l'université Paris Sud en 2011 et Maitre de conférence en écologie.

 

Bruno Palpant 

15:15 - Bruno Palpant

Chercheur au Laboratoire de Photonique Quantique et molèculaire

Impulsions laser ultrabrèves et nanobilles d’or: une union très chaude

Auteur d'une thèse sur les effets de taille dans la réponse optique d'agrégats de métaux nobles en matrice soutenue à Lyon en 1998, Bruno Palpant est chercheur au Laboratoire de photonique quantique et moléculaire et professeur à CentraleSupelec, après avoir enseigné pendant dix années à l'niversité Pierre et Marie Curie (1999-2009).

 

Sacha Brun 

15:30 - Sacha Brun

Astrophysicien, directeur de recherche et chef du laboratoire Dynamique des étoiles et leur environnement au CEA

Météorologie de l’espace: de la Terre aux Exoplanètes

Allan Sacha Brun est titulaire d'un doctorat en astrophysique de l'université de Paris 7 Denis-Diderot et chef du Laboratoire Dynamique des Etoiles et de leur Environnement au CEA Saclay. Il est intervenu dans le documentaire "Du Soleil et des Hommes" qui s'intéresse aux liens qui nous unissent au soleil grâce à l'approche de plusieurs disciplines scientifiques. Il a notamment été invité de Mathieu Vidard dans l'émission "La Tête au Carré" sur France Inter pour paler de ce documentaire.

Lauréat du prix de la Recherche en Astrophysique en 2011, spécialiste du Soleil et des étoiles, Sacha Brun cherche à comprendre comment fonctionnent les étoiles et comment elles interagissent avec les planètes, les disques de matière et le gaz interstellaire. Il s'intéresse à la météorologie de l’espace et les exoplanètes.

 

Jean-Michel Leroux 

16:30 - Jean-Michel Leroux

Responsable programme des instituts Carnot pour l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Table ronde : Valoriser la recherche, de la découverte à la commercialisation

Jean-Michel Leroux est responsable du programme Carnot et adjoint au responsable du département Investissements d’Avenir et Compétitivité à l’Agence nationale de la Recherche (ANR), programme dont le but est de favoriser les partenariats entre laboratoires publics et entreprises ainsi que le développement de l’innovation. Il est également président de IncubAlliance, l’incubateur de start-up du Campus Paris-Saclay.

 

Olivier Gicquel 

16:30 - Olivier Gicquel

Directeur du Laboratoire Énergétique, Moléculaire et Macroscopique, Combustion (CentraleSupélec)

Table ronde : Valoriser la recherche, de la découverte à la commercialisation

Olivier Gicquel, directeur de la recherche à CentraleSupélec, a été directeur du Laboratoire énergétique, moléculaire et macroscopique, combustion (EM2C) et est actuellement responsable de l’option Mécanique, Aéronautique et Espace.

 

Vincent Huc 

16:30 - Vincent Huc

Chargé de recherche à l’Institut de Chimie Moléculaire des Matériaux d’Orsay (ICMMO) et Co-fondateur de NOVECAL

Table ronde : Valoriser la recherche, de la découverte à la commercialisation

Après une formation universitaire à l'Université Paul Sabatier à Toulouse, Vincent Huc a réalisé une thèse au CEA Saclay et un stage post-doctoral à l'Institut des Sciences et d'Ingénérie Supramoléculaires (ISIS) à Strasbourg pour intégrer le CNRS en novembre 2000.

Chargé de recherches au CNRS, il dirige aujourd'hui une équipe de chercheurs au sein de l'Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux à Orsay qui s'intéresse à la synthèse de molécules dotées de propriétés physiques intéressantes (conductivité électrique, supraconductivité, etc.) et plus particulièrement à des molécules qui se sont avérées très intéressantes pour apporter des solutions à un certain nombre de problématiques industrielles comme la dépollution, la récupération de métaux stratégiques ou la catalyse.

 

Paul Poupet 

17:20 - Paul Poupet

Fondateur de Seed-Up (Hacker-House)

Chercheur, entrepreneur, innovateur ?

Paul Poupet s’intéresse à la structuration de la recherche et de l’innovation dans le numérique ; sujet qu’il enseigne en Master II à SciencesPo Paris. Il travaille actuellement à la création d’une résidence technologique et scientifique, nouvelle structure de recherche appliquée. Ancien élève de l’ESSEC et de Centrale Paris, Paul Poupet débute sa carrière dans un département de recherche d’un grand groupe bancaire, puis bifurque vers la gestion de projets “deep tech” (NLP, Image Recognition, EEG, BCI, etc…).

De ces différentes expériences, rencontres et recherches naît la volonté de créer un modèle de travail nouveau, favorable à l’innovation. Il crée alors en 2015 Seed-Up, première Hacker-House de France, où de jeunes “geeks” évoluent sous le statut de salariés-entrepreneurs et accompagnent de grands groupes dans leurs besoins d’innovation, tout en développant des projets de start-ups. Critique vis à vis des modèles risqués de freelance ou startups, il défend dans le débat public la nécessité d’un salaire fixe et la création d’un statut protecteur pour le salarié porteur d’innovation. Conscient du temps incompressible nécessaire à la “transition digitale” de l’entreprise, il prône le développement de structures externalisées, à l’interface de la recherche et du marché, pour développer des inventions technologiques de pointe.

D’où la création d’une résidence technologique et scientifique qui propose à des chercheurs, ingénieurs, développeurs et designers, de se consacrer à la recherche et au développement d’inventions technologiques. Bureau de R&D de l’ère numérique, la résidence travaille en interaction avec de grands groupes industriels et des laboratoires de recherche scientifiques, mais développe aussi des projets collectifs ayant vocation à devenir des spin offs technologiques.

 

Celine Hudelot 

17:45 - Céline Hudelot

Chercheuse au Laboratoire de Mathématiques et Informatique pour la Complexité et les Systèmes (MICS, CentraleSupélec)

De la donnèe à l’information

Céline Hudelot, après un doctorat en informatique à l’Université de Nice Sophia Antipolis, poursuivit ses recherches à Télécom ParisTech. Spécialisée en intelligence artificielle, elle intègre le laboratoire de Mathématiques et Informatique pour la Complexité et les Systèmes (MICS) à CentraleSupélec. Ses recherches portent notamment sur l’analyse sémantique de masses de données multimédias, sur le fossé entre données réelles et représentations ainsi que sur la visualisation et la transmission de données volumineuses. A 17h45, sa conférence, “Des données à l’information”, clôture le quatrième axe du Congrès Scientifique portant sur l’intelligibilité.

 

Valérie Masson-Delmotte 

18:30 - Valérie Masson-Delmotte

Paléoclimatologue, directrice de recherche au Comissariat à l'Energie Atomique (CEA) et co-présidente du groupe n°1 du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC)

Conférence de clôture - Changement climatique : des sciences à la société

Valérie Masson-Delmotte est paléoclimatologue, directrice de recherche au Comissariat à l'Energie Atomique (CEA), au sein du laboratoire des sciences du climat et de l'environnement, , co-présidente du groupe n°1, sur les bases physiques du climat, du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) depuis 2015 et membre du haut Conseil pour le Climat.

Elle a notamment publié Le Climat, De nos ancêtres à vos enfants (2005) avec Bérengère Dubrulle, et Atmosphère : quel effet de serre ! (2009) avec Marc Delmotte.

La revue Nature l'a nommée parmi les dix scientifiques ayant compté dans le monde en 2018.

  • 2002 : grand Prix Etienne Roth de l'Académie des Sciences avec Françoise Vimeux
  • 2004 : collectivement avec le thème climat du LSCE, Prix Louis D de l'Institut de France
  • 2007 : associée au Prix Nobel de la Paix remis à Al Gore et au GIEC
  • 2008 : prix Descartes de la Commission Européenne pour la recherche collaborative transnationale EPICA
  • 2011 : prix d'excellence scientifique de l'Université Versailles Saint-Quentin
  • 2015 : prix Jean-Perrin de vulgarisation scientifique
  • 2018 : Chevalier de la Légion d’honneur
  • 2019 : médaille d’argent du CNRS

 

e
Personnes connectées : 1